Actualités

Quatre constellations de nano-satellites d’ici à 2027

vue sur la terre

Grâce au développement et à la conception de constellations de nano-satellites, la start-up Prométhée ambitionne de donner aux pays émergents une souveraineté spatiale dans leurs missions d’observation de la Terre. Venant de lever 4,72 M€ (sur 15 M€ de financement d’ici à la fin de l’année), la jeune pousse va construire son premier appareil.

Sur les 30 milliards d’euros déployés sur 5 ans dans le cadre du plan d’investissement « France 2030 » présenté à la fin d’année 2021 par le gouvernement, 1,5 milliard d’euros sont dédiés à l’espace. Et sur ce total, la moitié serait alloué au New Space, une « décision fabuleuse » selon Olivier Piepsz

« Notre innovation, c’est le new space ». Grâce à la digitalisation, la miniaturisation des technologies ou encore la « chute drastique du prix du kilo mis en orbite », l’industrie spatiale a été ouverte à de petits acteurs. Si elle ne fait pas la taille de l’américaine Space X d’Elon Musk, Prométhée et son co-fondateur Olivier Piepsz font partie de ces acteurs qui peuvent imaginer l’espace de demain.

Démocratiser l’observation de la Terre

A l’origine de Prométhée : le souhait prononcé de plusieurs pays du monde qui veulent avoir leur souveraineté et leur propre autonomie dans des actions d’observation de la Terre. Être indépendant dans la surveillance de la pêche illégale, de ses frontières, etc. Cette autonomie, la jeune pousse ambitionne de leur fournir : « nous développons un système complet qui permettra d’avoir une image toutes les heures, et même moins. Mais au-delà de la fabrication de satellites, l’idée c’est d’avoir des verticales métiers pour …

https://www.entreprises-occitanie.com/actualites/promethee-quatre-constellations-de-nano-satellites-dici-2027